Incipit

19 juillet 2012

Je n’aime pas les blogs. Je préfère les forums. Depuis de longues années, je discute un peu partout des livres, bandes dessinées, films, jeux, etc. que je découvre ou redécouvre. Il m’est plus facile d’être lu, de voir les gens tenir compte de mon avis… et de lire les leurs, qui m’intéressent aussi. A quoi bon un énième blog que personne ne lirait?

Mais ce système avait aussi ses défauts. J’en suis venu à regretter de ne pas disposer d’un moyen pratique de mettre ces messages à disposition de mes amis, qui ne fréquentent pas nécessairement les forums, mais avec qui je discute régulièrement des mêmes sujets.

Il peut aussi arriver que je lise des livres, voie des films, etc. pour lesquels je ne dispose d’aucun espace de discussion thématique particulier, le genre d’entités complètement obscures qui n’intéressent absolument personne parmi les gens que je connais (ou dont je pense qu’elles n’intéresseraient absolument personne).

Il y a aussi les fois où je lis un texte que je trouve très beau et où je suis pris par l’envie frénétique de le recopier, de l’afficher partout, de le faire lire à tout le monde.

Alors je vais tout mettre ici.

Nous dirons donc qu’il y a ici une chambre bien chauffée, avec une fenêtre munie d’épais double-rideaux, que tous les murs sont entièrement couverts de bibliothèques, qu’il y a un tapis moelleux et des fauteuils confortables, ainsi qu’une petite table et un dispositif discret permettant d’obtenir des boissons à volonté dans des contenants élégants.

Allez, et un chat de Cheschire que vous pouvez faire disparaître à volonté si vous n’aimez pas les chats.

Il n’y a pas encore grand-chose sur les étagères, mais ça ne va pas durer. Installez-vous, prenez un verre si vous le désirez, et commencez donc à fouiner.

Bonne lecture !

Publicités