Gabriel García Márquez, « Cent ans de solitude »

19 juillet 2012

Forum Le Coin des lecteurs, 9 août 2008.

Je viens de le terminer. C’est donc une réaction à chaud, mais pour le moment, je suis terriblement enthousiaste.

J’avais entendu parler de ce livre comme l’un des fondateurs du réalisme magique (ou en tout cas comme un exemple canonique du genre). Maintenant je vois beaucoup mieux ce qu’on veut dire par là, mais j’ai aussi l’impression que ce livre est un genre à lui tout seul. Je m’y suis plongé sans informations ou précautions préalables, et je pense que c’est beaucoup mieux comme ça. Macondo est un univers à part, à la fois dans le monde et radicalement hors du monde, en tout cas « autre », ou rien, et surtout pas l’écoulement du temps, ne se passe comme ailleurs.

Il y a plusieurs choses qui peuvent rendre la lecture difficile et risquent de rebuter les lecteurs : en premier lieu l’extraordinaire densité du récit – il se passe un nombre de choses incroyables dès les premières pages et ça n’arrête pas pendant tout le livre – et aussi le nombre de personnages et le risque de les confondre, puisque beaucoup portent les mêmes prénoms. Cela peut surprendre (comme beaucoup de choses dans ce livre), mais il faut bien voir que cela fait partie du charme de ce livre, et que ce serait vraiment dommage de s’arrêter pour si peu. Il faut s’y plonger, se laisser porter, accepter de se perdre un peu dedans, et à la longue on s’en sort très bien.

Il faut voir aussi que le récit dépasse largement le destin d’un seul personnage ou même d’une seule génération : c’est une histoire de famille, mais où tous les personnages ont des personnalités marquantes. Donc ne pas s’en faire quand un personnage meurt – en plus c’est pas si grave, puisque… bon, vous verrez. Le résumé préliminaire de mon édition parle d’épopée, un « théâtre géant où les mythes engendrent les hommes, qui à leur tour engendrent les mythes », et c’est vrai qu’a posteriori il y a une étonnante parenté entre ce livre et les grandes généalogies mythiques – quelque chose d’un incroyable âge héroïque où tout est possible.

Un livre que je recommande très chaudement à tout le monde, et certainement un chef-d’oeuvre des littératures de l’imaginaire, qui est en même temps très proche du réel et de l’Histoire. Une très belle découverte.

Publicités